fbpx
Skip to main content

Addiction à l’alcool, on en parle ?

Je suis Marion, médecin et rédactrice du Blog Le Développement Personnel.

 

J’ai rencontré Wivine sur un salon et nous avons tout de suite sympathisé.

Raison pour laquelle je publie cet article sur son blog.

Grâce à cet article, je vous propose de découvrir 3 clés pour sortir de l’addiction à l’alcool.

Au quotidien, je suis médecin spécialisée en addictologie, je soigne des patients, principalement qui ont une addiction à l’alcool.

Avant cela, je vous invite à ce que l’on découvre ensemble ce qu’est une addiction et aussi les organes touchés par l’addiction à l’alcool.

Addiction à l’alcool, de quoi parle t’on ?

Une addiction ou bien un trouble de l’usage, est un comportement malsain qui s’installe vis à vis d’une substance ou d’un comportement addictif.

Différents critères permettent de quantifier la sévérité de l’addiction et nous en donnent aussi sa définition :

Quand vous êtes addict, vous perdez la liberté de vous abstenir de consommer de l’alcool.

Vous passez de plus en plus de temps à en consommer.

Cela va commencer à impacter votre énergie, votre argent.

Vous allez commencer à délaisser vos différentes sphères de vie et manquer de conscience : arriver en retard au travail, négliger vos responsabilités familiales, prendre des risques en prenant le volant alcoolisé.

Peu à peu, le cercle vicieux s’installe et vous ne ressentez plus d’effet bénéfique à votre consommation, juste un manque quand il n’y en a pas.

C’est ce que l’on appelle les phénomènes de tolérance et d’accoutumance.

Enfin, il y a aussi l’envie irrésistible de consommer de l’alcool, que l’on nomme le craving, qui devient ingérable.

Quels sont les organes touchés par la consommation d’alcool ?

Le foie

Le foie est un organe précieux, qui joue un rôle central dans le corps : absorption, épuration, synthèse, stockage.

Il permet notamment de transformer et stocker le sucre sous d’autres formes.

Il synthétise aussi des graisses.

Il fabrique aussi des protéines indispensables qui circulent dans le sang, notamment les protéines responsables de la coagulation.

Sans le foie, on ne pourrait pas « digérer ».

On continuerait de saigner s’il y a une plaie.

Et cet organe a encore une multitude de fonctions.

Il se situe à un carrefour important : entre les viscères de l’abdomen et il draine toute la circulation sanguine vers le coeur.

Avec la consommation répétée d’alcool, le foie va changer de structure.

Il va commencer à stocker anormalement de la graisse.

Cela va progressivement l’empêcher de jouer ses différents rôles.

Ce cercle vicieux va évoluer vers la fibrose, c’est-à-dire que seules des fibres vont remplacer les cellules ultra-spécialisées du foie.

Et à la fin, la cirrhose, il s’agit d’un stade irréversible où le foie est complètement fibrosé.

Ce qui peut générer des complications mortelles.

Le cerveau

Je ne vous apprends pas grand chose sur la fonction essentielle du cerveau dans votre vie.

Il est responsable de la mémoire, des capacités de concentration, mais aussi des différentes fonctions exécutives, la planification, l’adaptation aux situations de vie.

Il régule également les autres organes et glandes du corps.

A cause de l’alcool, le cerveau subit de graves dégâts progressifs.

Avec une carence en vitamines et aussi de la neurotoxicité.

C’est-à-dire que les cellules nerveuses comme les neurones ou les cellules gliales, qui soutiennent les neurones, sont touchées voire détruites par l’alcool.

Petit à petit on a donc les capacités du cerveau qui s’amenuisent, des pertes de mémoire, voire de la démence et d’autres troubles du comportements.

A petite dose les dégâts sont réversibles mais plus les doses sont importantes, plus les dégâts mettent du temps à récupérer voire deviennent irréversibles.

Pourquoi est-ce si difficile de se sortir de l’addiction à l’alcool ?

L’addiction ou trouble d’usage est une vraie pathologie qui est considérée comme telle depuis environ une vingtaine d’année, au-delà des préjugés sociaux de l’ « alcoolisme ».

Il est complexe de s’en sortir car vous avez besoin de travailler de façon persévérante et régulière sur différents plans :

votre mode de vie, vos relations, vos comportements, vos habitudes, vos schémas de pensées, vos émotions.

Voici trois clés pour sortir de l’addiction à l’alcool

N’arrêtez pas brutalement :

Si l’addiction à l’alcool est dangereuse, son sevrage (c’est-à-dire l’arrêt brutal) peut être mortel. C’est pourquoi il est préférable d’y aller progressivement dans votre diminution de consommation. Et cela m’amène également à la deuxième clé :

Vous faire accompagner :

Vous faire aider par un professionnel de santé pour sortir de votre addiction est essentiel. Cela vous permettra de réussir votre démarche. De ne pas vous décourager ni perdre l’estime ni la confiance en vous en cas de dérapage, et de prendre du recul sur votre démarche.

Le plus petit pas possible

Que pouvez-vous faire de différent cette semaine dans vos comportements vis-à-vis de l’alcool ?

Peut-être passer un jour sans boire ?

Peut-être en acheter un peu moins à votre passage aux courses ?

Il est important de se fixer des objectifs mesurables et précis pour avancer toujours dans la même direction sans jamais reculer.

Ne commencez pas à boire de l’alcool trop jeune :

Je souhaitais terminer cet article en vous partageant une information importante à retenir.

Avant 18 ans, le cerveau n’est pas mature.

Et plus l’âge est jeune, moins le cerveau est mature.

Il est donc important de ne pas consommer d’alcool ni d’autre substance addictive avant cet âge-là. 

La toxicité au niveau du cerveau n’en est que plus grave.

La consommation peut augmenter également le risque de devenir de développer une dépendance à l’âge adulte, à l’alcool ou à d’autres substances.

Faites passer le message autour de vous et à vos enfants 😉

Enfin, si vous sentez que vous avez besoin d’être accompagné sur une problématique d’addiction, je suis disponible pour une consultation via mon site sur ce lien.

Marion Alègre, du Blog Le Développement Personnel

Aimez l'article:

Commentaires (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Reçois un cours gratuit pour booster ton moral !

Épanouis-toi avec les potions.

Et évite de très grosses bêtises !!!