L’auteure
Articles ménage écologique

​Cliquez ici et recevez des infos en or qui vont vous faire économiser beaucoup d'argent

Trois livres qui ont changé ma vie

Trois livres qui ont changé ma vie

Cet article participe à l’évènement  “Les 3 livres qui ont changé votre vie” du blog Des Livres pour changer de vie

Dans ce blog, on trouve des résumés et critiques de livres liés au développement personnel et à l’entrepreneuriat.

Vous pourrez y trouver le résumé du livre méditer jour après jour de Christophe André.

C’est d’ailleurs un des trois livres dont je vais vous parler dans cet article.

 

Pour être exacte, il y a plus de trois livres qui ont changé ma vie et la présence de ces bouquins précieux dans la maison est une force en soi.

Je vous les présente dans l’ordre de leur découverte.

Ces lectures ont coïncidé avec des événements de ma vie ainsi qu’à des prises de conscience.

 

Les trois livres sélectionnés en bref :

 

1. Je pense trop. Comment canaliser ce mental envahissant par Christel Petitcollin aux Éditions Guy Tredaniel 2018 : Une RÉVÉLATION

Ce livre est un descriptif du fonctionnement du cerveau humain qui est soit sous la dominance du cerveau gauche (pour la plupart des Occidentaux) ou du cerveau droit.

Cela implique des différences de fonctionnement majeures peu connues du public et des personnes concernées elles-mêmes et crée des malentendus entre les personnes.

Ces cerveaux à dominance de l’hémisphère droit sont: plus sensibles, plus intuitifs, plus en recherche de perfection, de défis, de goût, d’authenticité, de mots justes, …

 

J’ai lu ce livre à deux reprises :

La première lecture m’a soulagée car elle a mis en mot ce que je ressentais depuis toujours et que je ne savais pas expliquer ;

Ce sentiment d’être différente, d’être mal à l’aise et inadaptée.

Je n’ai pas apporté les changements nécessaires liés à la découverte de ce type de fonctionnement neuronal ; j’étais encore emprisonnée dans mes peurs, mes relations toxiques et dans le schéma “idéal” dans lequel je voulais me fondre.

La deuxième lecture, quelques années plus tard, m’a permis de m’affirmer et de m’accepter dans mes différences ainsi que de m’entourer de personnes bienveillantes.

C’est comme si, cette relecture m’avait donné la permission d’être hyper-dynamique, débordante d’idées créatives et m’avait apporté le déclic pour aller de l’avant!

 

 

2. Méditer jour après jour. 25 leçons pour vivre en pleine conscience par Christophe André aux Éditions l’iconoclaste 2011 : Un PÈLERINAGE

 

Ce manuel d’initiation à la pleine conscience est écrit par un psychiatre français.

Cette technique est étudiée et validée par le monde scientifique.

Je l’aime beaucoup car il est très agréable à lire, très doux et réconfortant.

 

3. Découvrir un sens à sa vie avec la logothérapie par Viktor E. Frankl aux Éditions J’ai lu 2006 : COURAGE ET PERSÉVÉRANCE

Ce troisième livre est le témoignage d’un psychiatre autrichien ayant vécu dans des camps de concentration.

Viktor Frankl a été témoin des ressources que les victimes ont en elles pour continuer à vivre dans des conditions épouvantables.

Il démontre qu’il est possible de trouver un sens à sa vie même dans des situations créant des souffrances immuables.

 

 

Résumés des trois livres sélectionnés

1. Je pense trop. Comment canaliser ce mental envahissant

Christel Petitcollin

2018, Éditions Guy Tredaniel, 252 pages

Le sujet de ce livre est la surefficience mentale qui touche de 15 à 30% de personnes en Occident.

 

Les particularités des personnes surefficientes :

L’hypersensibilité ;

L’hyperesthésie : c’est à dire avoir ses 5 sens dotés d’une acuité exceptionnelle. De ce fait, la personne perçoit le monde avec plus de détails et de nuances.

Cela procure une sensibilité aux sons, aux odeurs, à la lumière et autres stimulis ;

Le foisonnement mental : une pensée en amène 10 autres du fait de la structure du cerveau en arborescence ;

La curiosité active ;

L’émerveillement : le sentiment de communion avec la nature, les états extatiques de paix et d’amour pur ;

Le besoin de calme pour se ressourcer et le besoin constant de se recentrer ;

L’hyperempathie, la bienveillance, la qualité d’écoute et de réconfort ;

L‘idéalisme, le rêve éveillé, le besoin de beau telles la musique, les belles choses, les odeurs agréables et fines, la douceur de l’air,…

Le besoin d’affectivité, d’encouragements, d’amour et de bienveillance

L’intuition, la perception du langage non verbal, la clairvoyance; elles savent sans savoir expliquer comment elles savent ;

Le besoin de complexité, de mener 4 à 5 réalisations en même temps ;

la capacité de convaincre, de persuader ;

Le besoin de dynamisme, d’apprentissage permanent, de bouger, de créer.

 

 

Les difficultés que rencontrent les personnes surefficientes :

Elles ne croient pas qu’elles sont surdouées (les tests de QI sont conçus pour les cerveaux gauche et ne peuvent pas leur apporter de preuves tangibles) ;

Elles se sentent différentes et inférieures aux autres. Elles manquent d’estime d’elles-mêmes ;

Leur gentillesse est parfois perçue pour de la manipulation déguisée ;

Elles vivent en réel décalage avec les personnes normopensantes et se sentent mal à l’aise et épuisées en société ;

Elles sont perçues comme étant dispersées ;

De part leur naïveté, elles attirent les personnes toxiques qui profitent de leur potentiel.  Comme elles sont courageuses et efficaces, elle savant faire face à des situations difficiles et complexes ;

Elles doivent développer du charisme et de l’estime d’elles-mêmes pour partager avec les autres leur vision ;

Idéalement pour apprendre, elles ont besoin que la matière soit passionnante et enseignée par une personne cordiale si pas, cela peut les démotiver complètement.

 

 

Le cerveau de la majorité des gens fonctionne avec la dominance du cerveau gauche qui leur apporte une vision logique, objective et matérielle.

Il permet d’analyser et de fonctionner de manière simple et structurée.

Il est possible de développer les compétences de l’autre hémisphère mais il est nécessaire de d’abord s’accepter.

 

 

Méditer jour après jour, 25 leçons pour vivre en pleine conscience

Christophe André

2011, Éditions L’Iconoclaste, 300 pages

 

Je me souviens du jour où mon frère m’a prêté ce livre alors que je lui partageais mon besoin d’arriver à me détendre malgré une vie bien chahutée.

Et ce livre m’a apporté des réponses concrètes.

Dès le début, ce livre m’a inspiré. C’est une très belle édition : la couverture est en papier épais, il y a des photos de peintures et un CD à l’intérieur.

Méditer jour après jour

 

Cet ouvrage a eu sur moi l’effet d’un pèlerinage ; le temps, la marche et la solitude apportent de la clarté lors de ce type de voyage.

De même, j’ai découvert le livre un peu à la fois.

Un pas après l’autre, tout naturellement puisque le livre est rythmé par 4 paragraphes eux-mêmes subdivisés en 25 leçons.

Les mots de l’auteur touchent l’intimité du lecteur.

Les peintures le font voyager à l’intérieur de son histoire.

Les mâchoires se délient tellement ce livre est fort, beau et puissant.

 

Et ce n’est pas tout, Christophe André dans sa grande sensibilité initie le lecteur à la pratique de la méditation de la pleine conscience.

Cette sensibilisation se fait d’ailleurs de manière fluide et le CD  donne l’impulsion de découvrir et de pratiquer cette technique simple et efficace.

 

En effet, la méditation de pleine conscience est bénéfique à la santé physique et mentale.

Elle permet d’accueillir le stress, l’anxiété, le découragement, la dépression, l’effondrement avec bienveillance et support.

 

Cliquez ici pour découvrir les  vidéos à thème de l’auteur.

 

Découvrir un sens à sa vie avec la logothérapie

Viktor E. Frankl

2006, Éditions J’ai Lu, Bien-être, 177 pages

 

C’est lors de la conférence d’Ilios Kotsou, docteur en psychologie, que j’ai entendu parler pour la première fois de Viktor Frankl (1905-1997).

Cet homme était un professeur autrichien de neurologie et de psychiatrie qui fût déporté dans des camps de concentration pendant plusieurs années.

Chef d’œuvre de Viktor E. Frankl

 

J’ai lu ce livre en quelques heures!

Évidemment, au vu de ce morceau d’histoire atroce de l’humanité, de la violence et du sadisme qui donnent la nausée, je n’avais pas envie de traîner.

Pourtant l’analyse de ce livre est une source de lumière bénéfique à l’homme déprimé.

 

En effet, nous pouvons nous demander à quoi bon continuer à nous battre et même à vivre dans les circonstances difficiles et parfois insupportables de nos existences.

Parfois, en effet, nous n’avons aucun recours et ne savons rien changer à des situations de vie abominables même aujourd’hui au 21eme siècle en Europe.

La maladie, la perversion, l’injustice, la perte d’un être cher, la souffrance et j’en passe sont tant de sujets qui habitent les vies d’un bon nombre d’entre nous.

 

Qu’est ce qui a poussé les rescapés des camps de l’horreur à survivre dans ces conditions inhumaines ?

Viktor Frankl écrit :

« Face à l’absurde, les plus fragiles avaient développé une vie intérieur qui leur laissait une place pour garder l’espoir et questionner le sens »

Selon Victor Frankl, on peut découvrir le sens de sa vie de trois manières différentes :

1. A travers une œuvre ou une bonne action ;

2. En faisant l’expérience de quelque chose ou de quelqu’un : à travers la bonté, le contact de la nature, l’amour pour une personne ;

3. Par son attitude envers une souffrance inévitable : « la souffrance cesse de faire mal à partir du moment où elle prend un sens, elle devient alors un acte sacré, un sacrifice » .

De plus, ce livre analyse la psychologie humaine lorsqu’elle est confrontée à l’insupportable.

En effet, les prisonniers passaient par trois phases psychologiques :

1. Le choc psychique et physique intense ;

2. L’indifférence et l’insensibilité aux émotions qui leur servaient de protection;  L’auteur dit : « Il est impossible de réagir normalement à un événement anormal » ;

3. La psychologie du prisonnier libéré et tous les défis que cela comporte ; redevenir un individu, ressentir à nouveau de la joie, se libérer du sentiment de vengeance, accueillir la tristesse et la déception liées aux retours à la  vie « normale » bien-sûr qui ne sera plus jamais comme avant.

 

Frankl écrit :

Loin de moi l’idée que la souffrance est nécessaire pour donner un sens à la vie .

J’insiste seulement sur le fait qu’on peut trouver ce sens même à travers la souffrance, si celle-ci est inévitable.

Si elle ne l’est pas, toutefois, il faudra en éliminer la cause, qu’elle soit psychologique, biologique ou politique.

Accepter de souffrir inutilement procède du masochisme plutôt que d’un quelconque héroïsme “ .

 

Découvrir un sens à sa vie

 

Ce livre est une œuvre d’actualité qui répond à la recherche de sens de manière concrète, il dégage l’âme engloutie par les émotions et lui donne la force d’aller de l’avant quelle que soient les circonstances.

A lire pour que l’homme bon tienne le cap dans ce monde agité !!!

 

Bibliographie

Petitcollin C. Je pense trop, comment canaliser ce mental envahissant.  Éditions Guy Trédaniel 2018

André C. Méditer jour après jour.25 leçons pour vivre en pleine conscience.  Éditions l’Iconoclaste 2011

Frankl V.E. Découvrir un sens à sa vie avec la logothérapie. Le témoignage et les leçons de vie d’un grand homme Éditions J’ai Lu Bien être 2012

 

Cet article a un but exclusivement informatif

L’auteure de cet article n’est pas médecin, et n’a pas le droit de vous donner des conseils médicaux! Consultez un médecin pour avoir la réponse à ces questions

Aimez l'article:
  •  
  •  
4 Comments
  • Cathy Z.
    Posted at 21:59h, 10 août Répondre

    Merci pour ce partage ! Et merci pour les si belles illustrations qui accompagnent chacun de vos articles.
    Etonnant comme celui-ci résonne particulièrement en moi…
    J’ai acheté “Méditer jour après jour” chez vous il y a quelques temps; une amie m’a parlé de “Je pense trop” en me donnant envie de me le procurer; et je viens d’acheter le livre de Viktor Frankl après avoir lu “Le choix d’Edith” du Dr Edith Eva Eger 🙂

  • Wivine
    Posted at 09:30h, 11 août Répondre

    Merci pour votre commentaire et vos encouragements: je suis heureuse que les illustrations vous plaisent 🙂
    Effectivement, cela est intéressant, une belle synchronicité, un clin d’oeil de la vie…
    Je vais à mon tour m’intéresser au livre que vous citez.
    A bientôt

  • Sandy
    Posted at 16:45h, 18 septembre Répondre

    Merci pour cet article !
    Je sais que Christophe André est une référence mais je n’ai pas encore lu son livre sur la méditation.
    Je le mets dès maintenant dans ma liste de lecture 😉
    Bonne continuation

    Sandy

    • Wivine
      Posted at 16:46h, 21 septembre Répondre

      Avec plaisir, j’en suis très heureuse car c’est un auteur que je trouve formidable qui transmet magnifiquement bien!

Post A Comment

Recevez mes articles chaque dimanche + 1 bonus